le blog santé Presse TF1

Faut-il craindre l’ubérisation en santé ? – LCI le 11 Janvier 2016

L’arrivée d’un certain nombre d’applications numériques proposant de mettre à disposition des patients un panel de médecins pour un deuxième avis médical a fait resurgir des craintes légitimes sur l’ubérisation en santé.

Si l’évolution du rapport de force apportée par le numérique en faveur des usagers comportent des avantages, ces derniers peuvent être négativement compensés par une hausse des inégalités et une marchandisation croissante de la santé.

Pour éviter cela, une réforme de fond de notre système de santé, intégrant les bienfaits des nouvelles technologies et les régulant, est à mener.

Voir l’émission de LCI du 11 Janvier

Voir aussi l’article paru dans le Huffington Post du 19 avril 2016

« Ubérisation de la santé: réalités et fantasmes »

La peur est toujours mauvaise conseillère. La plupart des acteurs économiques traditionnels vivent aujourd’hui dans la hantise de se faire ubériser. Pour eux, c’est « l’idée qu’on se réveille soudainement en découvrant que son métier a disparu » selon les dires de Maurice Lévy, Président de Publicis qui a le premier utilisé ce néologisme.

Les taxis ont longtemps cru, à tort, que la réglementation stricte de leur profession les mettait à l’abri de l’invasion des barbares du numérique. Les lignes Maginot ne résistent pas longtemps à ces adeptes de la guerre éclair. Si les barrières juridiques des professions de santé ne sont pas suffisantes pour les protéger, la santé est-elle condamnée à subir la loi des plateformes numériques?

Lire la suite ici

Vous aimerez peut-être

1 commentaire

  • Répondre à %s
    Mouton
    26 janvier 2016 at 17 h 18 min

    Il se dit que l’époux du ministre de la santé aurait un poste de conseiller auprès d’Orange pour le développement des applications médicales sur mobiles.
    Est-vrai ?

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.