Engageons la refondation de notre système de santé et de notre protection sociale pour les adapter aux nouveaux enjeux de notre siècle tout en rencorçant la liberté des citoyens et l’équité des systèmes.

Dernière tribune

LA FRANCE : UN BON LABORATOIRE DES EFFETS DE LA CONCURRENCE EN SANTÉ !

L’idée de concurrence dans l’offre de soins fait l’objet de nombreux débats. Une étude (1) de la direction des études du Ministère de la santé vient nourrir la réflexion en démontrant que plus il y a de concurrence médicale, plus les tarifs des médecins baissent. Après vingt ans d’étatisation, les ennemis de toute intervention du marché, largement dominants dans l’administration de la santé, ont gagné la partie.

Dernière vidéo

Actualités

La France : un bon laboratoire des effets de la concurrence en santé !

L’idée de concurrence dans l’offre de soins fait l’objet de nombreux débats. Une étude (1) de la direction des études du Ministère de la santé vient nourrir la réflexion en démontrant que plus il y a de concurrence médicale, plus les tarifs des médecins baissent. Après vingt ans d’étatisation, les ennemis de toute intervention du marché, largement dominants dans l’administration de la santé, ont gagné la partie. L’allocation des ressources dans les soins est aujourd’hui gérée à partir d’un système de planification administrative centralisée qui a sclérosé le système et rend impossible toute adaptation de ce dernier au changement radical de l’environnement.

Les dérives inquiétantes des centres de santé « associatifs » !

Face à la désertification médicale d’un nombre croissant de territoires depuis plus d’une décennie, les gouvernements successifs ont fait du développement des centres de santé un objectif politique prioritaire. Conçus comme des structures d’exercice regroupé de premiers recours, devant améliorer l’accès aux soins dans des zones désertifiées, ces centres de santé apparaissent en théorie comme une réponse utile à cette désertification. En pratique, la politique du chiffre menée ces dernières années a nettement éloigné ces structures de leurs missions originelles et conduit à de sérieuses dérives, en particulier pour les centres de santé dentaires associatifs.

Retraites : Pourquoi l’argument égalitaire ne suffira pas !

Les Français sont en train de prendre conscience du risque de dégradation de leur pouvoir d’achat une fois à la retraite dans les 30 ans à venir. En faisant de l’égalité l’objectif central de la réforme, le gouvernement a négligé ses conséquences économiques qui sont essentielles pour obtenir une acceptation sociale suffisamment large. La passion égalitaire des Français a nourri leur adhésion initiale à la réforme des retraites, persuadant le gouvernement que cet axe de communication se suffit à lui-même pour aller au bout. Un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous. Tous pareils ! Ce qui a fonctionné pour promouvoir la réforme pendant la campagne présidentielle ne suffira pas pour la faire accepter par le plus grand nombre.   L’égalité de traitement n’est pas l’enjeu central de la réforme Avant d’être égalitaire, une société doit être juste selon John Rawls, le grand penseur de la justice sociale.

Inscription newsletter

Liens utiles

Crise de l'hôpital : "Ce n'est pas #MaSanté2022 qui va nous sortir de là, si on est objectif", estime @FredericBizard, économiste, président de l'Institut de la Santé. #ALPL

⚠️REPLAY - Internes: les raisons de la grève.

Débat présnté par @vincentroux88 en présence de Léonard Corti (@L_C_SP) et @fredericbizard.

#hopitaux #FigaroLive #Décrypteurs

https://bit.ly/37dnh8X

Dans la rubrique « Entreprises : Librairie de l’économie » de @LEXPRESS) présentation du livre « Et alors! La réforme globale de la santé c’est pour quand? » sous la direction de @fredericbizard ⬇️

Load More...