Engageons la refondation de notre système de santé et de notre protection sociale pour les adapter aux nouveaux enjeux de notre siècle tout en rencorçant la liberté des citoyens et l’équité des systèmes.

Dernière tribune

Grand Prix du meilleur livre de l’économie de l’année : Une première étape récompensée !

Le prix que je viens de recevoir de meilleur livre de l’économie de l’année pour le livre « Et alors la réforme globale de la santé, c’est pour quand ?»  vient marquer avec succès la fin de la première étape que l’Institut Santé s’était fixée début 2018.

Actualités

Pourquoi faut-il bâtir un Airbus du vaccin !

Avec un investissement de 610 millions d’euros sur 5 ans sur les vaccins et une volonté de « lancer un mécanisme de relocalisation de certaines productions en santé », la visite présidentielle sur un site de production de Sanofi le 16 juin veut lancer un véritable mouvement de reconquête de la France dans la production de médicament. Est-ce à la hauteur des enjeux ? Est-ce que la création d’une Europe de la santé, indispensable pour garantir aux Etats membres une souveraineté sanitaire est sur la bonne voie ? Comme pour le système de santé dans son ensemble, la stratégie de la continuité de la politique menée depuis 20 ans en y ajoutant plus de moyens sera un échec. IL n’est pourtant pas trop tard pour changer de cap et refaire de la France un pays d’excellence pharmaceutique et de santé.

Covid19- La pandémie impose une refondation salutaire de l’ensemble de notre système de santé !

En Juin 2000, la France et l’Italie se partageaient les deux premières places mondiales du classement de l’OMS sur la performance des systèmes de santé dans le monde. Vingt ans plus tard, ces deux pays font partie de ceux qui vont payer le plus lourd tribut humain et économique de la pandémie en cours. Que s’est-il passé en vingt ans ? Cette crise amplifie des défaillances systémiques que même nos héros en blouse blanche ne peuvent pas compenser.

COVID19 – Plan de déconfinement : la justice avant tout !

Qui doit être déconfiné le 11 mai ? Quelles activités économiques et sociales ne pourront pas reprendre ? Qui va rester en télétravail ? Quels enfants vont reprendre l’école ? C’est à ce casse-tête que le gouvernement doit répondre en proposant son plan de déconfinement le 28 avril. C’est une opération politique compliquée et à très haut risque, du fait de la fragilisation du tissu social après huit semaines de confinement. Le critère de justice sociale sera déterminant. L’Institut Santé y a répondu dès le 9 avril de façon détaillée (1) en s’appuyant sur trois valeurs clés – l’équité, la responsabilité individuelle et l’adaptabilité – et une logique territoriale inscrite dans un cadre national.

Inscription newsletter

Liens utiles

La taxe #OCAM pour récupérer les 2,6 mrds € doit porter sur les réserves surabondantes(au-delà des ratios prudentiels) des OCAM dt le ÇA>50M€.sans risque si effet rattrapage.
le COVID a montré l’absurdité de notre syst de finan-Arepenser #INSTITUTSANTE
https://www.lesechos.fr/economie-france/social/exclusif-coronavirus-le-gouvernement-planche-sur-une-taxation-exceptionnelle-des-complementaires-sante-1228071

2/2 Face au vautour KKR, le seul contrepouvoir chez #Elsan est une médecine libérale puissante, innovante, organisée et indépendante!
Si l’excès de pouvoir des technos de l’Etat a FLINGUÉ l’hôpital public,celui destechnos de la finance spéculative va flinguer les cliniques!#STOP

1/2 KKR, un des fonds américains les + vautours (Rentabilité de 27%), détient désormais 45% de #ELSAN (le fonds CVC en a >20%). Evolution vers l’extrême financiaristation de la santé qui va conduire à acheter &dépecer une à une lesCliniques indépendantes

https://www.google.fr/amp/s/www.lesechos.fr/amp/1227023

Load More...