Engageons la refondation de notre système de santé et de notre protection sociale pour les adapter aux nouveaux enjeux de notre siècle tout en rencorçant la liberté des citoyens et l’équité des systèmes.

Dernière tribune

Urgences médicales : une affaire avant tout institutionnelle !

« L’histoire se répète, tout d’abord comme une tragédie, après comme une farce ». Si Marx parlait de l’Histoire avec un grand H, son analyse s’applique parfaitement à l’histoire des urgences. La crise des urgences actuelle révèle une tragédie humaine avec des pertes de chance de patients dans certains services et un personnel soignant épuisé.

Dernière vidéo

Actualités

Urgences médicales : une affaire avant tout institutionnelle !

« L’histoire se répète, tout d’abord comme une tragédie, après comme une farce ». Si Marx parlait de l’Histoire avec un grand H, son analyse s’applique parfaitement à l’histoire des urgences. La crise des urgences actuelle révèle une tragédie humaine avec des pertes de chance de patients dans certains services et un personnel soignant épuisé. La solution préconisée par le gouvernement de promesse de moyens supplémentaires aux services d’urgences, d’un nouveau rapport pour éclairer le problème et que le long terme sera réglé par sa loi santé est une (mauvaise) farce qui se répète depuis plus de 10 ans.

Homéopathie : le syndrome du médicament en France !

Tribune publiée dans Le monde le 28 mai 2019 (disponible) « Si demain l’homéopathie est déremboursée, 1300 postes seraient menacées en France chez Boiron ». La ligne de défense des laboratoires Boiron n’est plus de contester le bien-fondé du déremboursement mais d’influencer les Pouvoirs Publics en jouant sur les conséquences économiques possibles de la décision. Si ces dernières sont évitables, cette défense n’en demeure pas moins le signe d’une politique du médicament à rénover de fond en comble si la France veut rester capable de produire et rendre accessible pour tous l’innovation thérapeutique. Aucune preuve d’efficacité démontrée scientifiquement malgré 200 ans de recherche

Pénurie de médicaments-Journal de 20h de TF1 le 24 mai 2019

Sujet du 20h sur la pénurie des médicaments à la 9ème minute   Entre 2008 et 2018, le nombre de médicaments signalés comme manquants a été multiplié par dix, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Cette pénurie concerne plusieurs centaines de médicaments (530 en 2017), affectant des pathologies courantes mais aussi certains pathologies graves comme la maladie de parkinson (Mantadix) et certains anticancéreux (vessie, colorectal, ovaires, leucémie…). Les pénuries récentes de deux corticoïdes – la prednisone et la prednisolone -, utilisés pour les maladies comportant une composante allergique et inflammatoire qui touchent des millions de Français (sclérose en plaque, rhumatisme articulaire, sinusite, otite, crises d’asthmes…), ont montré que loin de s’estomper ce phénomène prenait de l’ampleur.

Inscription newsletter

Liens utiles

@FerhatNawel @CNBarreaux @CNBFrance @Conf_Batonniers @COBHAF @Ugobernalicis @retraite_gouv Nous avons demandé l’avis d’un expert économiste sur la question
À voir ici https://t.co/kEOykMqTRZ
En DM pour mettre notre lutte en commun poke @fredericbizard

@fabien_jean @PMathieuMK @fredericbizard Quand on a passé des heures et des jours à écrire un projet et qu'on se fait retoquer... ça dégoûte vraiment.
par le refus en lui-même, et par le temps gâché.
Avec des petites phrases assassines. " projet pas assez infirmier" " pas assez d' implication des médecins"

Sur les 500 projets innovants présentés aux ARS par les prof de santé (art 51), seuls 10 ont été approuvés.#Buzyn dit que les projets n'étaient pas adaptés,ce qui est méprisant.En réalité,comme pour les #CPTS,on est dans 1 simulacre d'autonomie des PS.Quelle gabegie!#Toutçapourça

Le vote de la CMP sur les 6 mois en autonomie supervisée à la fin de l'internat est une grosse erreur politique ds 1 loi qui porte la refonte de la formation! Les internes ne st pas des bouche-trous ni à l'hôpital ni en ville ni nulle part @anemf @isnitwit https://t.co/7JPOuggJlr

#Urgencesmédicales"L’assurance maladie est un grand corps malade, dont le rôle de gouvernance de la médecine de ville est largement transféré aux ARS.L’affaiblissement de la permanence des soins en villeest concomitant de son étatisation ds lesannées 2000".https://t.co/TGJLlw4TNS

Load More...