Engageons la refondation de notre système de santé et de notre protection sociale pour les adapter aux nouveaux enjeux de notre siècle tout en rencorçant la liberté des citoyens et l’équité des systèmes.

Dernière tribune

Ce que veut dire le budget de la sécu 2020 !

Faire parler un budget est une mission périlleuse tant l’affichage des équilibres ou des déséquilibres comptables l’emportent sur le reste. En 2016 et en 2018, deux gouvernements différents ont annoncé prématurément un moment historique pour l’année suivante avec une sécu à l’équilibre. Cette communication politique d’affichage cache pourtant l’essentiel : l’évolution du modèle social et la pertinence des choix budgétaires sur la qualité de vie des citoyens.

Dernière vidéo

Actualités

Ce que veut dire le budget de la sécu 2020 !

Faire parler un budget est une mission périlleuse tant l’affichage des équilibres ou des déséquilibres comptables l’emportent sur le reste. En 2016 et en 2018, deux gouvernements différents ont annoncé prématurément un moment historique pour l’année suivante avec une sécu à l’équilibre. Cette communication politique d’affichage cache pourtant l’essentiel : l’évolution du modèle social et la pertinence des choix budgétaires sur la qualité de vie des citoyens. Une double erreur dans le budget 2020 Ce qui fait le plus réagir sur ce budget à ce jour est la non compensation par l’État de quelques quatre milliards d’euros de recettes en moins pour la sécu du fait de mesures en réaction aux gilets jaunes. C’est en effet l’État qui met la sécurité sociale en déficit en 2019 (-5,4 milliards d’euros) et en 2020 (-5,1 milliards d’euros). Cette abolition du reste d’autonomie dont disposait la sécurité sociale est une double erreur.

Urgences médicales : une affaire avant tout institutionnelle !

« L’histoire se répète, tout d’abord comme une tragédie, après comme une farce ». Si Marx parlait de l’Histoire avec un grand H, son analyse s’applique parfaitement à l’histoire des urgences. La crise des urgences actuelle révèle une tragédie humaine avec des pertes de chance de patients dans certains services et un personnel soignant épuisé. La solution préconisée par le gouvernement de promesse de moyens supplémentaires aux services d’urgences, d’un nouveau rapport pour éclairer le problème et que le long terme sera réglé par sa loi santé est une (mauvaise) farce qui se répète depuis plus de 10 ans.

Homéopathie : le syndrome du médicament en France !

Tribune publiée dans Le monde le 28 mai 2019 (disponible) « Si demain l’homéopathie est déremboursée, 1300 postes seraient menacées en France chez Boiron ». La ligne de défense des laboratoires Boiron n’est plus de contester le bien-fondé du déremboursement mais d’influencer les Pouvoirs Publics en jouant sur les conséquences économiques possibles de la décision. Si ces dernières sont évitables, cette défense n’en demeure pas moins le signe d’une politique du médicament à rénover de fond en comble si la France veut rester capable de produire et rendre accessible pour tous l’innovation thérapeutique. Aucune preuve d’efficacité démontrée scientifiquement malgré 200 ans de recherche

Inscription newsletter

Liens utiles

Qd allons-nous arrêter cette énorme escroquerie ds complémentaires santé (CS)?Comment #Buzyn peut-elle oser parler d "CS solidaire" pour1 système qui utilise 3Mrds€ d'argent des assurés,qui augmente chqe année d'1Mrds les primes tt en réduisantles rbsts...https://t.co/Ff4CWGJX98

Témoignage de citoyen sur le système de santé pour l'Institut Santé. Aujourd'hui Frédéric #Taddeï se demande "comment a t'on pu en si peu de temps passer d'un âge d'or à l'antichambre de la catastrophe!" #Buzyn #Touraine #Bachelot #Juppé #Bertrand
https://t.co/GPU0LDgggs

Load More...