le blog santé Presse TF1

Frédéric Bizard au Journal de TF1 du 4 janvier 2015 sur la loi Touraine

20 heures de TFI du 4 janvier 2015

Ce projet permet une reprise en main totale par l’Etat et son administration de la gouvernance de l’ensemble du système de santé, y compris de la médecine de ville et des médecins libéraux.

Elle donne l’apparence de rendre la santé gratuite pour tous.

Il n’y a pas plus de miracle en économie de la santé que dans les autres secteurs de l’économie.

Ces évolutions auront inévitablement des contreparties à moyen terme. Il est important que les Français connaissent ces contreparties.

 

Vous aimerez peut-être

1 commentaire

  • Répondre à %s
    Professeur HAERTIG
    25 avril 2015 at 19 h 09 min

    La mort programmée de la médecine : La CSMF découvre une réalité comme la poule qui trouve un couteau. Depuis plus de 20 ans, la droite comme la gauche œuvre à la médecine salariée. En lançant des campagnes politico-médiatiques dénigrant chroniquement les médecins, ces pancraces des labo qui prescrivent trop, qui prescrivent mal ; En pondant la loi anti-cadeau puis le « sun shine act » pour contrôler ces dits valets véreux et autres sombres mandarins de l’industrie du médicament: en réalité, une infime poignée de grande notoriété bénéficient de contrats correctement rémunérés, les autres picorent les miettes; En dévalorisant l’acte médical poussant à l’abattage ; En tuant l’identité médicale noyée dans les professionnels de santé; En aliénant les syndicats par des subventions pour l’informatisation des cabinets puis pour la FMC et le DPC organisés pour planter. En maintenant le numérus clausus qui a chassé nos enfants de la médecine ; En tentant d’expédier les rescapés dans des déserts de patients; En favorisant près de 30% de praticiens à diplôme européens et étrangers plus souples et compliants censés boucher les trous; En verrouillant l’accès au secteur 2 puis en imposant, grâce à d’étonnantes complicités, la signature de l’avenant 8 afin de l’enterrer définitivement ; En lançant les bakchich des CAPI décapités par les ROSP pour faire le lit du tiers payant. And so on. Face à l’érosion du corps médical et l’agonie de la liberté d’exercice, le naïf glapissement des syndicats est subjuguant.

    Détournement d’affiche de santé libérale morte : Le pouvoir angélique de l’image d’Epinal ne fait pas le poids face à une politique qui condamne la médecine libérale aux enfers et jettent les médecins aux gémonies ; La nature de la caricature est la subversion. Celle-ci ne s’appuie pas sur le discours ni ne décrédibilise la communauté médicale mais pointe l’ idéologie qui cloue au pilori la liberté de chacun au nom des droits pour tous. Comme pour l’affaire des peintures de salles de garde, l’interprétation des intentions et des faits a toujours un but. Il est étonnant que l’ancien président des internes et l’UFML la joue subitement petits bras et se désolidarisent d’idées qu’ils ont largement diffusées. A force de baisser sa culotte, on ne peut plus mettre un pied devant l’autre.

    2015-04-25 11:01 GMT+02:00 Alain HAERTIG :

    http://www.huffingtonpost.fr/frederic-bizard/liberte-et-sante-sont-elles-incompatibles_b_7133538.html?utm_hp_ref=france

    Envoyé de mon iPad Air

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.