Tous les articles de

Frédéric Bizard

    le blog santé

    La révolte légitime des chirurgiens-dentistes !

    La convention nationale entre l’Assurance maladie et les dentistes s’est soldée fin janvier par un échec retentissant, avec une proposition rejetée à l’unanimité par les syndicats. Le passage en force par la voie arbitrale marque l’apothéose d’un quinquennat dédié à affaiblir le système conventionnel, pilier de la gouvernance des soins de ville. La révolte des chirurgiens-dentistes dépasse les intérêts corporatistes et a des enjeux majeurs pour l’avenir de notre système de santé.

    Un retrait coupable de l’Assurance maladie du financement du secteur dentaire

    Deux tiers de l’activité des dentistes (hors prothèses et implantologie) sont réalisés à perte. Les tarifs sécu de ces actes ont perdu plus de 50% de leur valeur réelle depuis 1990 et la liberté d’honoraires y est interdite. Ils sont 50% à 100% plus faible que dans les pays de l’Europe de l’Est. Ainsi, un détartrage est valorisé 28,92 euros en France contre 50 euros en Hongrie (90 euros en Allemagne) ; une extraction simple 33,44 euros en France contre 45 euros en Hongrie (81 euros en Allemagne). Malgré cela, le système de santé bucco-dentaire français s’est appuyé avec succès sur les 92% de dentistes exerçant en libéral. Dans les années 1980, l’indice CAO (cariées, absentes, obturées) était de 5 dents chez les enfants de moins de 12 ans contre 0,8 aujourd’hui. 99% des Français ont un dentiste à moins de 10km de chez eux.

    Lire la suite

  • le blog santé

    Le vrai visage des réseaux de soins

    Rapport publié le 1er décembre 2016 L’argumentaire des OAP (organismes d’assurance privés) et de leurs plateformes commerciales, fidèlement repris dans le rapport Astéres, tente de réduire le rôle de l’Assurance Maladie…