Tous les articles par Frédéric Bizard

10 milliards d’économies en santé: oui mais en changeant de politique!

Manuel Valls a annoncé le 8 avril un objectif de 10 milliards d’euros d’économie en trois ans des dépenses publiques de santé.  Un tel plan d’économie est possible à réaliser à condition de changer de politique de santé et de réformer structurellement notre système de santé.

Continue la lecture

Contrats responsables: la bombe du Gouvernement qui va faire exploser les inégalités d’accès aux soins!

Un projet de décret imminent de la Ministre de la santé, qui marche main dans la main avec la mutualité française depuis 2012, vise à plafonner le remboursement des dépassements d’honoraires par les contrats responsables à 50% du tarif de la sécurité sociale. Ainsi, la réforme proposée revient à considérer que les contrats classiques (les contrats responsables représentent 96% du marché) rembourseront au maximum 14 euros pour une consultation de spécialistes, 55 euros pour l’ablation d’une tumeur d’un sein, 89 euros pour une opération des varices, 152 euros pour une hernie discale lombaire ou 245 euros pour une prothèse totale de hanche. Pour être mieux remboursé, l’assuré devra souscrire une sur-complémentaire qui ne sera pas accessible financièrement aux classes moyennes (car ne bénéficiera pas des taxes réduites entre autres).

Continue la lecture

diversity

Passons d’un (petit) Plan Cancer à un (grand) Plan Pathologies chroniques!

Douze ans après que le Président Jacques Chirac ait annoncé lors de son allocution du 14 juillet 2002 faire de la lutte contre le cancer l’une des trois priorités de son second mandat, François Hollande vient de lancer le 4 février dernier le troisième plan cancer.

diversity

La première phrase de son discours sonne comme une mise en garde à tous ceux qui oseraient porter la critique sur une telle initiative. «La lutte contre le cancer est l’une des grandes causes qui fédère, qui rassemble au-delà des sensibilités, des clivages, des alternances. Et comment pourrait-il en être autrement ?». Aucune critique n’est d’ailleurs apparue dans les médias suite à la présentation du Plan. Comment pourrait-il en être autrement? Pourtant, ce plan cancer développe à minima des mesures qui n’ont rien de spécifiques au cancer et passe à côté des vraies mesures nécessaires pour améliorer l’état sanitaire de notre pays.

Continue la lecture

Conférence de Hollande: des Français lucides et une sphère politico-médiatique déconnectée!

La troisième conférence de presse du Président Hollande, tenue le 14 janvier dernier, a été suivie d’un étonnant concert de propos approbateurs voire même de louanges de la majorité des médias et des personnalités politiques. Les commentateurs politiques ont globalement le soir de la conférence été convaincus par la prestation du Président, parlant de « tournant », de « révolution », de « mesures courageuses », de « grande maîtrise »… bref la France allait enfin entrer dans une ère de réforme structurelle qui allait sortir le pays de la morosité et de la crise. Quelle stupeur je ressentais en me couchant ce soir là, me disant que je n’avais pas dû écouter la même conférence que ces personnes.

Que les politiques de droite soient sur la défensive – après 10 ans de pouvoir passés à gérer les situations sans préparer le pays à son avenir et avec un programme à l’état vierge – se comprend même si on peut le déplorer. Que la gauche au gouvernement soutienne le président est logique. Mais le soutien général des médias est véritablement le signe d’une crise profonde dans le secteur et en tout cas d’une déconnexion par rapport aux réalités vécues par les Français.

Continue la lecture

Frédéric Bizard

La généralisation des contrats collectifs de santé serait-elle une tromperie!

Voir aussi mon intervention dans Télématin du 25 janvier 2014 (curseur à 1h05mn)

http://www.france2.fr/emissions/telematin/videos/95786033

 

 

Le Président de la République a annoncé début 2013 une mesure d’équité destinée à rétablir de la justice entre les détenteurs de contrats collectifs et de contrats individuels.

A partir du 1er janvier 2014 (mesure votée dans la dernière loi de Finance), les Français doivent intégrer dans leur revenu imposable la part employeur des cotisations des contrats collectifs de frais de santé. Cette mesure prend effet sur les impôts payés en 2014 à partir des revenus 2013. Cela se traduira par une hausse d’impôt pour les 13 millions de salariés  d’un milliard euros en 2014 (960 millions euros selon la loi de finance). La hausse pour chaque personne est variable selon le niveau de son revenu imposable et le coût du contrat. Pour une personne gagnant 2300 euros par mois et ayant un  montant de cotisation de 100 euros par mois, dont 60% pris en charge par l’employeur, l’augmentation de son revenu imposable va être de 648 euros soit un hausse de son impôt sur le revenu de 194 euros (voir annexe pour détails). Si son conjoint est dans le même cas, la hausse d’impôt du ménage va être le double, soit 388 euros.

Continue la lecture

Nos hommes politiques sont-ils encore crédibles en matière sociale!

Jean Jaurès prétendait que « le courage en politique, c’est de chercher la vérité et de la dire », principe qu’il a appliqué à la lettre jusqu’à en perdre la vie. Son pacifisme l’a conduit à s’insurger contre l’entrée en guerre de la France en 1914, raison pour laquelle le nationaliste Raoul Villain l’assassinera en plein cœur de Paris. Que penser de la vérité et de la crédibilité de la parole de nos politiques qui prétendent inverser la courbe du chômage sans croissance économique, faire de l’industrie un vivier d’emplois d’avenir, sauver notre système de retraites par une hausse des cotisations sociales, préserver l’excellence de notre système de santé en détruisant ses fondamentaux, renforcer notre modèle social en le finançant à crédit depuis 30 ans…

Continue la lecture

Teamwork.

La fronde contre les professionnels de santé ou l’implosion de notre système de santé!

Deux mois après sa prise de fonction, la Ministre de la santé annonçait en Conseil des Ministre qu’il était de temps « de mettre en place un système de sanctions directs et rapides » contre les tarifs abusifs des médecins libéraux. Mi-novembre 2013, l’attaque a été dirigée contre les dentistes que l’on a accusé en boucle « de dérives tarifaires inacceptables » et ce mois-ci l’estocade est portée contre les opticiens. Régulièrement, la grande distribution montre du doigt le monopole les pharmaciens, dénoncé déjà dans le rapport Attali qui les rendait responsables des prix élevés des médicaments. Les kinésithérapeutes, infirmières, et autres professionnels de santé n’ont qu’à bien se tenir, leur tour viendra.

Continue la lecture

Comment la Gauche abîme l’hôpital public?

La Ministre de la santé a fait de la défense de l’hôpital public, qu’elle a qualifié à sa prise de fonction « d’épine dorsale » de notre système de santé et en a fait l’axe principal de sa stratégie de santé à venir. En visite le 3 décembre 2013 aux Rencontres de l’hospitalisation privée à Marseille, elle n’a pu justifier l’existence du secteur privé hospitalier que par « sa présence historique dans notre système de santé ». En d’autres termes, le secteur privé est là mais on s’en passerait bien. La Ministre et les syndicats de la fonction publique ont considéré que la droite en dix ans avait profondément dégradé l’hôpital public, ce qui n’est pas entièrement faux même si ce n’était pas une politique délibérée comme les plus gauchistes se complaisent à penser. Il était donc temps qu’un pouvoir socialiste arrive pour sauver notre hôpital public.

Continue la lecture

Contre-vérités en boucle dans les médias sur le contrat d’accès aux soins!

France info, entre autres médias, a diffusé dans de nombreux flash infos du 1er décembre 2013 des informations erronées concernant l’entrée en vigueur du contrat d’accès aux soins (CAS). La radio a répété en boucle que 70% des médecins de secteur 2 (soit 18 000 médecins) (à honoraires libres) avaient signé le CAS. Ce dernier serait donc un succès et devrait améliorer l’accès aux soins de millions de Français.

 Sur un plan purement factuel, cette présentation est très éloignée de la réalité.

Continue la lecture

Sans-titre-11.jpg

Les 10 règles d’or à connaître sur les complémentaires santé

REGLE  N°1

Ne pas souscrire une complémentaire santé en pensant vous protéger « au cas où il vous arrive une maladie grave ».

Dans ce cas là, vous êtes remboursés à 100% par l’assurance maladie (pour toutes les dépenses liées à votre maladie grave). Nous sommes déjà TOUS couverts par l’assurance maladie qui vous protège des risques potentiellement les plus coûteux et rembourse plus de la moitié de vos soins courants.

Continue la lecture