le blog santé

L’Obligation vaccinale signe l’échec de notre santé publique !

L’évènement n’est pas anodin, la dernière obligation vaccinale instaurée et toujours en cours remonte à 1964 (celle de la poliomyélite). Plus d’un demi-siècle plus tard, le Premier Ministre a confirmé le 4 Juillet l’extension de l’obligation vaccinale à 11 souches dès 2018. Si l’objectif de renforcer la couverture vaccinale est légitime, la voie choisie est plutôt régressive sur le plan démocratique et contestable en termes de santé publique.

La santé publique n’est pas le vrai motif de la décision

La situation actuelle de la couverture vaccinale n’est pas aussi alarmante que ce que le gouvernement laisse entendre. Contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP), dont la vaccination est obligatoire, le taux de couverture chez les nourrissons dépasse le seuil de 95% fixé par l’Organisation Mondiale de la santé pour empêcher la transmission des maladies. Pour les huit autres maladies dont la vaccination est simplement recommandée (rougeole, rubéole, oreillons, méningite, hépatite B, pneumocoque, Haemophilus influenzae b, coqueluche), la situation est critique pour deux d’entre elles.

Lire la suite