Archives du mot-clé pathologies chroniques

diversity

Passons d’un (petit) Plan Cancer à un (grand) Plan Pathologies chroniques!

Douze ans après que le Président Jacques Chirac ait annoncé lors de son allocution du 14 juillet 2002 faire de la lutte contre le cancer l’une des trois priorités de son second mandat, François Hollande vient de lancer le 4 février dernier le troisième plan cancer.

diversity

La première phrase de son discours sonne comme une mise en garde à tous ceux qui oseraient porter la critique sur une telle initiative. «La lutte contre le cancer est l’une des grandes causes qui fédère, qui rassemble au-delà des sensibilités, des clivages, des alternances. Et comment pourrait-il en être autrement ?». Aucune critique n’est d’ailleurs apparue dans les médias suite à la présentation du Plan. Comment pourrait-il en être autrement? Pourtant, ce plan cancer développe à minima des mesures qui n’ont rien de spécifiques au cancer et passe à côté des vraies mesures nécessaires pour améliorer l’état sanitaire de notre pays.

Continue la lecture

Des droits associés à des devoirs pour conserver un système de santé juste et solidaire

Le droit à la santé est un droit stipulé dans les textes fondateurs de notre République, notamment le préambule de la constitution de 1946 : « la Nation garantie à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux travailleurs, la protection de la santé… »,dans la Constitution de 1958 et dans la Charte de l’environnement de 2004, « chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et  respectueux de sa santé ». C’est un rôle essentiel de l’Etat d’assurer non seulement la protection de la santé de ses citoyens mais une recherche du plus haut niveau de santé possible pour sa population. Il est aussi parfaitement reconnu dans le droit international.

Pour qu’un droit ait toute sa force, il doit être associé à des devoirs. Droits et devoirs forment les deux faces d’une même politique sociale. Sans devoirs associés, les droits deviennent arbitraires. Il faut bien reconnaître que la santé échappe à ce constat, ou le droit à la santé n’a pas été associé à une série de devoirs.  Si chaque individu  dispose du droit d’accès à des soins de la meilleure qualité possible, il a le devoir de tout mettre en œuvre pour ne pas altérer sa santé et celle des autres. Une personne qui ne prend pas soin de sa santé peut devenir injustement une charge pour la société, pour sa famille et pour les autres, du fait de sa négligence personnelle.

Continue la lecture